Notice! Do you want to check out our English website?
20/07/2018

Avce le Firefly 8SE, le fabricant Hawkeye apporte une mise à jour du Firefly 8S sur le marché. Si les modèles sont assez identiques, la nouvelle action-cam possède un écran tactile en supplément. Comment s'en sort-elle en comparaison aux autres modèles ? Vous le saurez en lisant la suite de notre article !

Hawkeye Firefly 8SE

Action-cam Hawkeye Firefly 8SE

Disponible chez GearBest à 129€

Fiche technique 

Résolution vidéo : (NTSC) 3840 x 2160 (4K) @ 30 fps, Full HD (1080p) @ 120 fps

Chipset Ambarella A12S75

Capteur d'image /Type /Format : Sony IMX177 (12 MP); CMOS; 1/2,3″

Stabilisateur d'image : disponible, jusqu'à 1080p @ 60 fps

Écran : écrant tactile de 2 pouces (320 x 240 Pixels)

Connectivité : 2,4/5 GHz WLAN; Mini-USB

Mémoire : microSD (max. 128 Go)

Batterie : 1200 mAh; 3,85 V

Dimensions : 59 x 21 x 41 mm

Poids : 70 g

Contenu de l'emballage : étui étanche, Mounts divers, vis et bandes adhésives, câble USB, microphone externe.  

Caractéristiques : Commande via Bluetooth, SuperView, miroir-selfie

Design et fabrication

Avant d'en venir aux spécifications de la caméra, quelques mots à propos de l'apparence extérieure de l'emballage. La boîte est assez ordinaire, comme c'est le cas pour la plupart des caméras de sport. Dans la partie supérieure se trouve la caméra elle-même - encastrée dans du plastique ; la partie inférieure est remplie d'accessoires. Le dessus du carton est par ailleurs entièrement blanc, avec un couvercle orange, sur lequel est inscrit la marque et une image de l'appareil photo. Au dos, on trouve toutes les spécifications importantes. Pas vraiment fameux, mais le plus important a été fait. L'emballage fournit déjà certaines des informations les plus importantes. Tout cela ne dit rien sur la caméra elle-même, bien sûr, alors passons au point suivant.

emballage
 

La qualité de fabrication de l'appareil photo est très bonne. Il n'y a pas d'interstices perceptibles, pas de bords saillants. Les touches ont toutes un point de pression agréable ; le compartiment à piles avec charnière métallique se ferme très bien. Cependant, les connexions sont ouvertes, tout comme la fente pour carte SD au dos de l'appareil photo - ce qui rend l'appareil photo un peu plus sensible à l'humidité et à la saleté s'il est utilisé sans son étui étanche. Un oeillet est prévu à cet effet pour l'installation d'une dragonne. Sur le devant se trouve un petit miroir, qui permet de se faire des photos selfie.

Design
 

Le mini-port USB paraît quelque peu vieux jeu. Alors que la majorité des action-cams actuelles sont pourvues de port USB de type C (Yi 4K+ et SJ8 Pro), Hawkeye reste encore à la traîne. 

Ports USB
Les deux modèles Hawkeye.

Écran

La différence avec son prédécesseur, le Firefly 8S, c'est l'écran. C'est là que le Firefly 8SE fait une impression soignée, sinon parfaite. L'opération fonctionne généralement bien et le menu est clair, mais toutes les entrées ne sont pas toujours reconnues. Parfois, il m'arrive de taper encore et encore sur un élément de menu sans réaction, et je dois revenir en arrière.

écran

Que l'écran soit plus une belle addition qu'un concept de fonctionnement autonome se confirme par la possibilité d'utiliser la caméra via les touches fonctionnelles. Certains réglages, comme la sélection du mode d'enregistrement (Timelapse, SlowMo, etc.), ne sont accessibles qu'en appuyant sur une touche. Avec les modèles haut de gamme de Yi et SJCAM, l'écran tactile reste la seule possibilité.

touches

Un des avantages, si l'on veut, est que l'on peut toujours se servir des touches lors de l'utilisation de la caméra avec son étui. À ce niveau, les caméra disposant uniquement d'un écran tactile renvoient à une utilisation via l'application. Je donnerai une mention assez bien pour le fonctionnement de la caméra. Le contrôle via les touches fonctionne très bien, mais on n'obtient pas le confort supplémentaire tant attendu de l'écran tactile.

Qualité des images

Comme résolution maxiamle, on a la 4K (native), c'est à dire 3840 x 2160 Pixels. On a un débit d'image de 30 fps (comme chez la Yi 4K). Mais en comparaison avec c dernier, les couleurs ne sont pas si fortes, et le capteur a souvent des difficultés avec les paramètres de luminosité. Sinons les différences sont assez limitées. Le gyroscope nécéssaire pour la stabilisation de l'image fonctionne jusqu'à 1080p pour 60 fps et fournit un bon travail, qui tient concurrence aux caméras de même catégorie.

Le choix des différentes résolutions va de 4K à 2,7K, 2K et Full HD jsuqu'à 720p. Dans la dernière option, le débit maximal est de 240 fps, ce qui peut causer quelques petits désagréments.

En ce qui concerne les photos (avec 12 MP), on a peut à dire. Le problème de la caméra se rencontre au niveau de fortes différences de luminosité et de ombres. Et le filigrane peut être désactivé dans les options.

image
Photo faite avec le 8SE...
image yi 4k+
... Et faite avec la Yi 4K+
image
Résultat de la 8SE
selfie
Selfie

L'angle de prise de vue est de 170°, comme pour la plupart des autres action-cams. De plus, le 8SE et le 8S sont disponibles en version 90°. L'image plus étroite élimine l'effet fisheye généralement gênant et plus d'informations d'image sont stockées sur la plus petite zone d'image. L'appareil photo peut également être utilisé pour modifier l'angle de prise de vue dans les réglages.

angle loin
Angle proche

Application

L'application s'appelle aussi Hawkeye Firefly, et est disponible pour Android et iOS. Comme d'habitude, l'application est accessible en scannant simplement le code QR dans le manuel. Tous les réglages de la caméra peuvent également être effectués sur le smartphone. La conception de l'application n'est pas aussi bonne qu'avec d'autres caméras, mais le fonctionnement est en grande partie intuitif. Il est facile de s'y retrouver.

application

L'inconvénient est le délai extrême de transmission via WLAN. L'image s'affiche un peu plus d'une seconde plus tard - c'est sacrément long. Ce n'est même pas le plus gros problème. La caméra n'envoie pas de signal WLAN ! Je ne peux pas dire si notre modèle a un défaut de production ou s'il s'agit d'un problème courant du 8SE. Même avec le WLAN activé, nous n'avons pas pu trouver le signal avec un smartphone. Bien sûr, cela limite considérablement l'étendue des fonctions et est un grand moins. Si vous devez l'utiliser avec votre téléphone portable, cela signifie même la fin pour l'appareil photo.

Les captures d'écran ici sont toutes prises avec le Firefly 8S, ainsi que toutes les expériences avec l'application.

Wlan
Si la 8S a réussi sa connection (icône verte), ce ne fût pas le cas avec la 8SE...

Batterie 

La batterie a une capacité de 1200 mAh. Comme l'appareil photo lui-même, elle est marquée CE ; et se recharge via l'interface USB. Si vous filmez en Full HD à 60 images par seconde, vous atteignez facilement plus d'une heure et demie. En 4K, la batterie s'épuise plus rapidement, mais dure encore plus d'une heure.

batterie

Accessoires 

Le fabricant n'a pas été chiche sur cet aspect. L'étui étanche est presque obligatoire, ce qui n'est pratiquement absent d'aucun appareil photo. Par contre, ce qui est bien, c'est que presque toutes les caméras ont besoin de leur propre étui, alors que les supports sont interchangeables. Et il y en a plus que nécéssaire. Un support rotatif, un support de guidon, des patins adhésifs.... tout est là.

accessoires

Mais on note aussi quelques extras, l'emballage contient également un jeu de serre-câbles et quelques sangles pour attacher les supports ainsi que deux avec des fermetures Velcro. De plus - je n'ai jamais vu cela sur une actioncam auparavant - il y a un microphone externe avec une mini-prise USB et un câble de 1 m de long.

En ce qui concerne le manuel d'instructions.... bien. Après tout, il y a aussi une version anglaise en plus du texte chinois. Les images qu'il contient sont des photos en noir et blanc (d'un appareil photo complètement différent... okay) avec une bande dessinée sans lettrage dans une couleur de police peu agréable. Toutes les fonctions de l'appareil photo y sont expliquées, mais heureusement il est aussi assez simple à utiliser.

Conclusion 

La Firefly 8SE est une bonne caméra d'action, mais la mise à jour de la Firefly 8S s'est limitée à un nouvel objectif et à l'écran tactile. Comme ce dernier n'est pas encore vraiment mûr dans sa conception, en cas de doute, il vaut mieux prendre le modèle précédent, qui est généralement un peu moins cher. Les problèmes avec le WLAN parlent également en faveur de l'utilisation du 8S. Un avantage pour beaucoup est la possibilité de prendre des photos RAW. Après tout, le 8SE est une petite mise à jour, mais avec des faiblesses évidentes.

Les modèles comparatifs sont le SJ7 (avec le même capteur d'image) et surtout le ThiEYE T5E (même capteur et chipset). Même si les trois sont similaires dans les prises de vue, de petites choses comme la plus grande batterie et l'ensemble d'accessoires font du Firefly 8S (avec des restrictions le 8SE) le meilleur des trois à notre avis. En termes de prix, tous les trois ne prennent pas grand-chose.

Cet article vous a plu ? N'hésitez pas à vous abonner à notre page Facebook et n emanquez plus aucune de nos publications ;)

>> Voir le gadget 

« Article précédent Prochain Article »