Notice! Do you want to check out our English website?
24/06/2019

 Les modèles composés de briques emboîtables restent des gadgets passionnants et ne se limitent pas à un seul fabricant. De nombreux modèles différents de Chine sont vendus sous la marque CaDA, comme la voiture de sport avec plus de 1500 pièces, que nous avons déjà construite nous-mêmes, ou ce fusil, qui peut effectivement tirer des flèches en mousse.

fusil à répetition

Fusil à répétition en briques CaDA Caliber 30 M1

Disponible chez GearBest à 33,18€ 

Fiche technique 

Modèle : CaDA Caliber 30 M1

Nombre de pièces : 583 pièces 

Durée du montage : 2 à 3 heures 

Pas besoin d'être un amoureux de jouets armes à feu. Chacun peut décider par lui-même à quel moment faire confiance à ses enfants avec ce genre de kits ; la plupart d'entre eux les achèteront probablement pour eux-mêmes. Personnellement, je ressens encore beaucoup de plaisir avec ces modèles à construire soi-même malgré mes plus de 30 ans. Et non, il n'y a plus de brevet en ce qui concerne les briques, c'est pourquoi ces modèles ne violent aucun droit d'auteur ou de licence. 

Design et fabrication

Il se démarque visiblement par le fait qu'il ne soit pas forcément fidèle au design original. Là où d'autres modèles, comme le pistolet que j'ai construit, semblent réels à première vue, les couleurs vives de ce fusil le classe rapidement dans la catégorie des jouets. Il m'a été impossible de confirmer l'existence d'un modèle réel de cet fusil. Bien qu'il soit écrit "United States Rifle, Caliber 30 M1" sur l'emballage, il ne ressemble pas plus au M1 que la plupart des fusils à verrou. Mais je ne suis vraiment pas le spécialiste des armes, peut-être que l'un d'entre vous pourra m'en dire plus à ce sujet.

comparaison
Le fusil à côté d'un pistolet (en brique) du même fabricant.

On remarque cependant qu'une attention particulière a été portée aux détails les plus importants. Le plus remarquable est certainement la culasse avec le manche caractéristique de la chambre, permettant la recharge manuelle de l'arme. Il y a aussi le cran de mire en forme de deux trous au-dessus de la culasse et une petite broche à l'avant du canon. La détente est un peu maladroite, mais cela est dû à la forme des briques et au mécanisme. Pour une réplique ou un jouet, l'arme a l'air plutôt bonne ; une réplique trop réaliste serait un problématique à mon avis.

cran
gachette

Montage facile 

Comme d'habitude, on retrouve à nouveau dans l'emballage plusieurs sacs en plastique dans lesquels les briques sont rangées grossièrement par taille. Pour la première fois, il m'est arrivé que l'un des sacs soit déjà déchiré avant l'ouverture de la boîte et que des briques se trouvaient déjà dans la boîte. Mais rien ne manquait, et rien ne peut s'échapper avec les doubles parois en carton. Comme toujours, les pièces sont comptées avec précision, à l'exception des très petits connecteurs, dont il on trouve une poignée de pièces de rechange.

Pièces

Ça m'a pris un peu plus de deux heures pour terminer la construction. On remarque d'emblée que l'on utilise plus de briques "classiques" à la place des supports lisses avec des trous, qui sont reliés par de petits bouchons. Après 15 minutes au plus, c'est fini. Dans l'ensemble, malgré un manuel d'instructions relativement épais, l'assemblage a rapidement progressé.

Assemblage
Premiers pas...

Occasionnellement, l'assemblage des plus grandes pièces est quelque peu encombrant, surtout s'ils doivent être connectés simultanément en différents points. Cela ralentira le rythme pendant la construction, sinon on ne se plaint pas d'autre chose. De temps à autre, il faut appuyer un peu plus fort,  mais à part cela, la construction est très facile, d'autant plus que le manuel décrit tout très bien comme d'habitude. Aucune des étapes n'a été compliquée.

Puisque vous obtiendrez des pièces mobiles et un mécanisme de tir plus tard, vous devriez quand même vous assurer de ne pas faire de petites erreurs ou d'assembler correctement les pièces. Rien n'est plus ennuyeux que de découvrir à la fin que la flèche ne peut pas être tirée parce qu'une brique fait saillie sur le chemin.

Montage
Le mécanisme de projection en cours d'assemblage.

La qualité des briques est bonne comme d'habitude et comparable à celle des autres modèles CaDA que j'ai déjà construits. Sur certaines pièces, en particulier les barres transversales, on peut parfois trouver des nez en plastique ou des résidus aux extrémités. Mais il ne s'agit que d'une poignée de briques, la plupart d'entre elles sont très bien travaillées.

Fonctionnement

Le vrai point culminant ici, bien sûr, est que vous pouvez vraiment tirer avec un fusil. Cinq flèches en mousse sont incluses dans l'emballage. Des flèches identiques d'autres fabricants peuvent également être tirées.

Le mécanisme n'est bien sûr pas le même qu'avec un vrai fusil à verrou, mais seulement à peu près similaire. Une pièce mobile (le percuteur) est suspendue à des élastiques fixés sous le chariot et située approximativement au-dessus de la détente. En appuyant sur la gâchette, cet élément, qui est sous tension, est libéré et tiré, ce qui le fait voler hors du canon.

Arme
Le fusil mesure environ 86 cm de long.

J'ai été surpris après l'installation que ça ait si bien fonctionné. Selon la position de la flèche dans le canon et la vitesse à laquelle vous appuyez sur la détente, vous pouvez tirer jusqu'à dix mètres (généralement moins). Vous ne pouvez blesser sérieusement personne, mais vous ne devriez pas tirer sur les gens à hauteur de la tête, car une flèche dans l'œil peut être dangereuse.

Il n'y a pas de magasin, mais chaque "cartouche" est insérée et chargée individuellement. D'abord la poignée est desserrée et le traîneau est tiré vers l'arrière.

recharge
La cartouche se glisse dans l'emplacement ouvert...
cartouche

Le chariot est ensuite à nouveau poussé vers l'avant et la poignée est remise en place à l'endroit approprié. Ici, vous pouvez déjà voir comment la tension est créée sur l'élastique à l'intérieur.

chargé

La flèche se trouve maintenant entre deux leviers reliés à la détente. L'arrière maintient le percuteur en position, l'avant empêche la flèche de glisser hors du canon. Si vous appuyez sur la gâchette, les deux leviers sont tournés, le boulon saute en avant et tire la flèche à travers le canon maintenant libre.

Au début, le rechargement peut être un peu hacké, car vous avez peur de casser quelque chose. Une fois que vous avez le feeling, le processus se passe bien. Si l'un des élastiques se casse (ce qui ne m'est pas encore arrivé jusqu'à présent), ce n'est pas un problème non plus : il y a dix élastiques de rechange inclus.

Conclusion

Il existe deux types d'armes en briques. Celles qui sont principalement des répliques et qui sont destinées à être placées dans une vitrine, et celles qui peuvent être utilisées pour jouer. Ce fusil appartient à cette dernière catégorie. Ici, l'accent n'est pas mis sur le design, mais sur la fonction. Le tir fonctionne bien, et il est suffisamment inoffensif pour être utilisé par les enfants. Le modèle est également assez robuste pour que vous n'ayez pas à vous soucier de casser quelque chose. Le prix (moins de 40€ !) est aussi plus que bon, vous ne pouvez vraiment pas vous plaindre ici.

Jusqu'à présent, le CaDA Caliber 30 M1 est le modèle avec lequel j'ai passé le plus de temps, même après l'assemblage, sauf peut-être pour le Mitu Rover, où j'ai dû essayer l'application de contrôle. Rien que d'avoir passé de longues minutes à essayer de tirer sur les objets dans mon appartement depuis les rebords de fenêtres et les étagères comme un petit enfant est la meilleure indication pour moi que ce modèle est un succès. Je suis impatient d'avoir d'autres modèles CaDA que j'aimerais essayer, mais je peux déjà recommander ce fusil.

Cet article vous a plu ? N'hésitez pas à vous abonner à notre page Facebook et ne manquez plus aucune de nos publications ;)

>> Voir le gadget 

« Article précédent Prochain Article »