19/09/2017

S'il y a une chose que j'ai appris à travers les divers tests d'imprimantes 3D fabriquées en Chine, c'est que chacune d'entre elles présente des avantages et inconvénients aussi diversifiés que les prix peuvent être. La dernière dans notre liste d'acquisition est l' Anycubic I3 MEGA que j'ai déjà pu monter et tester le fonctionnement. Dans les prochaines lignes, vous saurez ce qui vous attend dans le cas où vous vous déciderez pour ce gadget bien utile.

Imprimante 3D Anycubic-I3-Mega

Imprimante 3D Anycubic I3 Mega

Disponible chez GearBest à 300,96 €

Fiche technique 

Surface d'impression : 210 x 210 x 205 mm (Anet A6: 220 x 220 x 250mm / CR-10: 300 x 300 x 400mm)

Diamètre du Nozzle : 0,4mm / Diamètre du filament : 1,75mm

Matériau du filament : PLA, ABS, PETG, HIPS, etc.

Type de montage : DIY, mais presque monté

Caractéristiques : 2 axes Z, capteur de filament, vitre, écran tactile, impression en continu...

Design et emballage

L'Anycubic I3 MEGA se démarque par sa construction robuste, la rapidité de son montage et ses options supplémentaires quand on considére le prix auquel elle est vendue. Mais que cela ne vous endorme pas, il est nécéssaire de préciser que le montage reste extrêmement difficile malgré les indications sur le manuel. 

L'emballage fait bonne impression, il nous est parvenu en bon état, sans déchirures ni bosse. Et même si c'était le cas, on n'a pas grand chose à redouter vu que l'imprimante est faite entièrement de métal contrairement à l'Anet A8 ou A6 qui possèdent une armarture presque en Acryl. Par contre, on remarque immédiatement que le carton est vraiment lourd... On espère que la qualité suivra. 

Emballage

Axes

lit chauffant

Pendant le déballage, mes pensées galopaient dans tous les sens : combien de temps durera le montage de l'imprimante ? Toutes les pièces de l'appareil sont-elles présentes ? Qu'en est-il de la qualité de la fabrication de l'imprimante ? Les premières secondes ont suffit pour m'apporter réponse.

Accessoires

L'aménagement des câbles est bien fait, les courroies sont fermement installées et le métal de l'armature est très solide.

Montage 

Le montage est un point assez compliqué des imprimantes 3D. Pour un appareil à monter soi-même comme l'Anet A6 par exemple, on doit compter avec environ 4 à 6 heures. Mais si le fabricant indique que le montage est fait en quelques minutes, que tout est préfait, alors là je m'attend à quelque chose de plus rapide, sinon bonjour les frustations. 

esquisse

L'Anycubic I3 MEGA est autre chose : "Metall-U", ou encore l'axe X se monte sur le socle (axe Y), on branche les câbles et le tour est joué ! Et cela prend vraiment 5 minutes. J'ai vraiment eu de la peine à le croire. Il faudra monter les 8 visses en diagonale à l'aide du tournevis et des gants de caoutchouc fournis avec l'imprimante vu que les moteurs sont graisseux. Le fabricant a pensé à tout !  

montage

Ensuite, il faut brancher les quatre connecteurs, parmi lesquels la prise d'alimentation électrique. La différence est facile à faire grâce aux diverses tailles. Je voudrais bien vous nommer quelques défaillances ou astuces pour contourner une quelconque difficulté. Mais en toute honnêteté, je n'en ai pas trouvé une seule. 

PDF instructions

Mais à la place, on dispose d'une micro-carte SD avec un adapteur, et un un adaptateur pour USB-carte, avec une manuel d'instructions en PDF.

Téléchargement : Anycubic I3 MEGA User Manual (Version 2.3) >>

Première impression

Lors de la première impression, nous pouvons utiliser soit le cube de calibration et Benchy, soit le G-CODE. Nous nous sommes décidés pour les code qui est contenu dans la carte SD.

Avant de commencer, il faut d'abort effectuer le Level ou autrement dit l'orientation du lit chauffant. Entre le Nozzle et le lit chauffant, il doit avoir un espace suffisant tout juste pour une feuille de papier, et cela aux quatres recoins. Si ce n'est pas le cas, croyez moi, cela se ressentira sur l'impression. Pour y remédier, le fabricant a collé un papier sur la vitre.

Première impression

La navigation à travers le menu s'effectue grâce à l'écran tactile, et dans un anglais compréhensible. Le Level ne dure que 3 à 4 minutes et l'écran tactile permet aussi le chauffage du lit, la désactivation du stepper ou encore le rejet du filament. Le détecteur de filament permet à l'imprimante 3D de faireune pause lorsque celle-ci n'en a plus. Il dispose aussi d'une fil pour son introduction et se ferme grâce à un pincement, puisque celui-ci est magnétique. 

capteur filament

Magnet

Il suffit donc d'introduire le filament dans le stepper grâce au détecteur de filament et le remonter via l'option du menu. La machine est livrée avec un kilo de filament. La première impression du „owl_pair.gcode“ est lancée depuis la carte SD. Sur le lit chauffant, on retrouve une vitre, pour les bases lisses, mais celle-ci possède une couverture spéciale si bien que l'impression tient bien le coup : il s'agit de l'"ultrabase". 

ultrabase

lit chauffant

Le ventilateur est étonnament silencieux, l'imprimante le doit certainement à sa construction solide. On ne remarque aucune vibration, ce qui est un avantage pendant l'impression. Seulement à la deuxième couche, on peut entendre le ventilateur du lit chauffant légèrement tourner. Il est possible de mettre l'impression en pause et de la démarrer depuis le menu. 

L'impression se retire sans problème de la vitre (après refroidissement), le "scraper" (spatule) fourni avec la machine n'a pas vraiment été utile jusqu'à présent.

impression

Le cube de calibration, même s'il était très bon dès le départ, se situait tout de même entre 0,06 mmet 0,04 mm au dessus de 20 mm ciblés. La réduction de la température du lit chauffant et du filament lors de la première couche permet d'éviter le fameux "pied d'élephant".

impression terminée

résultats

cube de calibration

Dans le cas où l'impression devrait mal tourner, vous disposez d'un lit chauffant de remplacement. Je n'ai pas encore rencontré ce genre de souci, mais on est tout de même content d'avoir un de réserve.

Conclusion 

Pour commencer, affirmons à qui le MEGA I3 n'est pas destiné : si tu ne veux pas dépenser plus de 200 €, tu peux te contenter d'une alternative bricolée et surmonter 5 heures de montage intense. Dans ce cas, je te recommanderai bien l'Anet A6 à 150€ (on est toujours dans la moitié). L'Anet A8 coûte 20€ de moins, mais on compte encore plus de bricolage. Si tu désires une surface d'impression plus large que 210 x 210 x 205mm, optes pour le Creality CR-10 3D avec sa surface de 300 x 300 x 400 mm. Pour environ 320€, vous avez un solide appareil à la maison.

Pour ceux qui n'ont aucune envie de bricoler et souhaitent passer immédiatement à l'impression, l'Anycubic MEGA I3 est ce qu'il y a de mieux. Vous trouverez la qualité, et une bonne quantité d'accessoires. La précision lors de la première impression et les résultats nous ont vraiment procuré du plaisir comme cela se doit.

Cet article vous a plu ? Abonnez vous à notre page Facebook et ne manquez plus aucune de nos publications ;)

>> Voir le gadget 

« Article précédent Prochain Article »