Notice! Do you want to check out our English website?
27/09/2017

Il y a près d'un, j'ai eu le plaisir de découvrir la série CX-10 du fabriquant Cheerson. Cela fait quelques moments que c'est devenu bien silencieux du côté des mini-drones. Mais nous avons du nouveau : le fabricant signe son retour avec le CX-OF, misant sur le pilotage mouvements de la main, comme on a déjà pu le découvrir chez des concurrents assez cher (quleques centaines d'euros !).

Mini-drone Cheerson CX-OF

Disponible chez Geekbuying à 33,72 € | TomTop à 50,39 €GearBest à 49,93 €

Fiche technique 

Dimensions : 68 x 68 x 33 mm

Poids : 24 g

Batterie/durée de vol : 3,7 V 150 mAh / 5 minutes

Temps de recharge : environ 45 minutes

Caméra : 0,3MP

Fabrication et design 

Le drone, sa télécommande et autres accessoires sont livrés dans une petite boîte, assez à l'étroit, sans doute pour une meilleure gestion de l'espace. Comme d'habitude, l'emballage donne une impression de jouet pour enfant. Ce n'est pas pour mal dire, la série CX-10 de part ses dimensions, vise la catégorie loisir et peut donc être utilisée par les enfants.

Malheureusement, cette tendance se remarque aussi sur la fabrication : "jouet" ne doit pas signifier économiser. En effet, tout est solidemment fixé, et le drone est un peu plus stabile. Mais sur notre modèle, on a pu observer une fente pas du tout jolie, située à l'arrière, près de l'interrupteur permettant le démarrage et l'arrêt du vol de l'appareil. Une partie du plastique protégeant la batterieets visible et obstrue la connexion d'une part, provoquant une manque de stabilité lors du branchement du câble et parfois même une déconnexion au moindre mouvement. 

Nouvelle technologie

Les mini-drones de la série CX-10 sont très appréciés dû différentes fonctionnalités proposées telles que le pilotage via smartphone et l'Altitude Hold, surtout vendus à de prix vraiment bas. On retrouve le même principe : avec un capteur optique, les mouvements du pilote sont ainsi détecté permettant la direction de l'appareil. L'appelation "OF" qu'on retrouve dans le nom du drone signifie "Optical Flow".

Le pilotage via les capteurs n'est pas une nouveauté pour nous. Nous l'avons déjà rencontré chez le drone-selfie de Zerotech DOBBY, qui dispose d'un détecteur de visage, en plus d'un DJI Spark, suivant le movement des mains. Le fonctionnement sur le Cheerson est par contre minimal. 

Le capteur Optical Flow 

En réalité, cela ne marche pas vraiment comme promis, le fonctionnement n'est pas vraiment fiable. Le capteur est actif à chaque démarrage et permet le maintien du drone en position. Si on le désactive, le drone décale et doit être maintenu par pilotage manuel. 

Le positionement est plus sûr lorsque le capteur est activé. Le drone se déplace alors plus lentement, mais dans de différentes directions. On peut dire que cela est suffisant, car le but n'est pas de faire des vidéos. On est aussi satisfait de la stabilisation lors du vol. La poursuite du mouvement de la main fonctionne de manière incorrecte. Le mouvement doit être lent ou alors le drone perd le contact au prochain changement de direction.

Choréographie via application

L'application permet d'effectuer le pilotage manuel ou alors automatique . On y retrouve un bon nombre de mouvements standards, qui s'alignent aussi bien en forme de choréographie, permettant de diriger jusqu'au décollage et l'atterrissage de l'appareil. Cela nécéssite juste assez de place pour effectuer la manoeuvre car le drone décalle légèrement et recherche le contact avec le mur. 

Comme vous pouvez le remarquer, la qualité des images n'est pas le point fort du gadget. 

La connexion avec la télécommande est rapide, et grâce au bouton de démarrage automatique, le drone décolle et garde l'altitude à une certaine hauteur. Trois différentes vitesses sont disponibles permettant une réaction rapide de l'appareil. Par contre, il est extrêment sensible au courant d'air et doit être piloté dans le calme le plus plat. 

Les mauvaises performances qu'on note chez la caméra et la batterie sont sans doute liées à la taille de de l'appareil. surtpout quand on considère la courte durée vol.

Télécommande et accessoires

Dans l'emballage, on retrouve deux câbles, car la télécommande ne nécéssite aucune pile. Elle dispose d'une batterie intégrée. On la recharge via un port micro-USB. Elle possède un support pour le smartphone, ce qui est étonnant quand on considère la taille. 

Le deuxième câble sert à la recharge de la batterie non amovible du drone. Quatre rotors de remplacement et un manuel d'utilisation (contenant des codes QR nécéssaires pour l'application) sont aussi disponibles. 

Conclusion 

Le CX-OF possède de bonnes capacités : il vole bien et assez rapidement pour un appareil de sa dimension. Grâce au contrôle automatique du vol et au capteur optique, le pilotage est facilité. Par ailleurs le pilotage via smartphone fonctio vous nne avec précision. Malheureusement, le capteur optique n'offre pas beaucoup de possibilités : le contrôle par mouvement de la main n'est pas performant comme il se doit, si bien qu'il passe assez rarement. La batterie rest e aussi le point faible du gadget : 4 minutes seulement après le premier vol, elle était vide. C'est pour cette raison qu'un prix au dessus de 30 € me paraît trop, surtout quand on sait que le CX-10W coûte 20 € avec la fonction Altitude Hold et sans télécommande. Avec, on est autour de 30€.

Cet article vous a plu ? Abonnez vous à notre page Facebook et ne manquez aucune de nos publications ;)

>> Voir le gadget 

« Article précédent Prochain Article »