07/06/2018

Il est arrivé ! Nous avons reçu le petit drone Xiaomi Mitu de Geekbuying (merci), assemblé immédiatement et effectué un vol d'essai. Le drone est considéré par beaucoup comme un concurrent du DJI RYZE Tello, qui possède un équipement similaire. Dans cet article, nous vous présentons le rapport de notre expérience sur le terrain, avec toutes les difficultés de débutants. Pour en savoir plus, lisez la suite!

Drone Xiaomi Mitu

Drone avec wifi et caméra Xiaomi Mitu 

Disponible chez Geekbuying à 72€ (depuis l'Allemagne)| Geekbuying à 60,67€(code-promo : CHINAMITUDE) | GearBest à 66€ | TomTop à 67,15€ | Banggood à 67€

Fiche technique 

Nom du modèle : Xiaomi Mitu

Dimensions : 91 x 91 x 38 mm

Poids : 88 g

Batterie : 920 mAh; 10 minutes de vol 

Caméra : photo : 1600 x 1200 (2 MP) / vidéo : 1280 x 720p

Caractéristiques : Portée de 50 m, contrôle via télécommande Bluetooth, mémoire de 4 Go

Prix : 65€

Design 

Le drone appartient à la série Mitu, tout comme une bonne partie des prduits de la catégorie jouet, tels que les briques qui nous ont permis de monter les Mitu Robot et Mitu Rover. Le logo au dos du drone lui aussi nous laisse reconnaître son appartenance dans le choix des combinaisons de couleurs.

Design

Après le Mi Drone, qui proposait 1080p avec une caméra 4K, on n'a plus rien entendu du fabricant dans se domaine. Et avec ce produit, on se trouve dans une direction différente de la précédente. Il s'agit plus d'un article de divertissement (jouet) qu'un drone avec des enregistrements spetaculaires. 

Le drone est livré dans une jolie boîte bleue claire. Nous connaissons le choix de couleur au moins de la même façon pour les autres produits Mitu. La boîte ne mesure que 12,5 x 12,5 cm, ce qui est dû au fait que le drone doit d'abord être assemblé.

Emballage

En plus du drone, la boîte contient également la batterie, qui est utilisée ici, et un total de six hélices (deux de rechange) et quatre protecteurs. Il y a aussi un câble micro-USB d'environ 20 cm de long pour charger le drone. La fabrication est, comme prévu, très bonne. Aucune vis ou outil n'est nécessaire pour assembler le drone Mitu. Les hélices et les protecteurs sont simplement fixés et se maintiennent bien en place. Lors de mon essai, j'ai eu une chute d'environ deux mètres, dont toutes les pièces ont survécu intactes.

Application 

Le drone Mitu est contrôlé par smartphone, mais il y a aussi une application nécéssitant un enregistrement avec une adresse e-mail. Nous sommes déjà habitués aux télécommandes, et la conception de base de l'application n'est pas différente de celle des autres applications. Ce qui est particulier, cependant, c'est que le drone peut également être contrôlé avec une télécommande Bluetooth. Théoriquement, d'autres télécommandes sont également possibles, mais plus à ce sujet tout de suite.

Lors de la connexion avec le smartphone, nous avons eu à rencontrer quelques problèmes : Le drone utilise le WiFi 5,0 GHz, qui n'ets pas supporté par tous les smartphones ne supportent pas, ou selon la description 5,8 GHz comme fréquence sur la bande 802.11a. Par conséquent, de nombreux smartphones ne reconnaissent pas le signal WLAN du drone. Cette fréquence n'est pratiquement pas utilisée dans l'UE. Ironiquement, c'est également vrai pour de nombreux appareils Xiaomi. Le Mi 6 et le Mi Note 3 signalent une erreur. Le OnePlus 5T ne détecte pas non plus le signal. Par contre l'iPhone 8 ne pose aucun problème et pour finir, j'ai conclu mon test avec un UMIDIGI A1 Pro.

Connexion

Donc si vous voulez piloter le drone avec votre smartphone, assurez-vous au préalable de la compatibilité avec votre modèle. On suppose qu'il est possible de changer le signal du WLAN du drone à 2,4 GHz. Cela semble fonctionner pour certains, mais pas pour d'autres. Je l'ai fait plusieurs fois, mais je n'ai pas réussi jusqu'à présent. L'application indispensable est MiDroneMini, que vous pouvez télécharger grâce au code QR qui se trouve sur le manuel en chinois. Pour Android, on retrouve aussi une version en anglais dans la Playstore.

En ce qui concerne la connexion avec la télécommande, elle se déroule un peu comme celle du smartphone : tous les modèles ne sont pas compatibles. Ce qui fonctionne super-bien, c'est le Gamepad de Xiaomi même. La télécommande et le drone s'appairent très bien, et le pilotage ne pose aucun problème. Malheureusement, le gamepad n'est presque plus en vente, sinon vendu à un prix très fort. Il faut donc chercher une alternative. 

Appairage télécommande

Bien que je dispose d'un bon nombre de télécommandes de Chine, je n'ai pas encore réussi à en connecter une seule. Le 8Bitdo SF30 Pro se connecte sans problème, le drone démarre, et puis plus rien. Le drone ne répond pas aux commandes, car un des sticks ne fonctionne pas. Il faudra donc tester plusieurs modèles pour confirmer la compatibilité, car on ne peut pas être sûr d'avoir le bon modèle en main, ni du fonctionnement de la commande.

L'appairage par Bluetooth se déroule comme suit :

  • Maintenir le bouton de démarrage enfoncé environ trois secondes, jusqu'à l'allumage de la LED orange.
  • Attendre un instant que la LED commence à clignoter.
  • Presser le bouton de démarrage trois fois de suite (avec un écart d'une demie-seconde), jusqu'à ce que la LED bleue commence à clignoter rapidement. 
  • Activer le mode d'appairage sur la télécommande. Avec la télécommande Xiaomi, on se sert du bouton de démarrage.  

Quand l'appairage est réussi, les deux LED clignotent simultanément sur le drone avec un écart relativement lent. De même, la telécommande devrait indiquer qu'elle est connectée.

Pilotage

Une fois que vous avez trouvé un smartphone qui fonctionne, ou même la chance d'avoir un contrôleur Bluetooth approprié, le drone vole vraiment bien. J'irai même jusqu'à dire que c'est le meilleur drone que j'ai piloté jusqu'à présent dans ce segment de prix. Qu'il s'agisse d'un téléphone portable ou d'une manette de jeu, le capteur de flux optique veille à ce qu'il maintienne la position presque exactement. Même un vent léger ne pose aucun problème ici.

Je vais être bref à propos du contrôleur, parce que vous avez moins de fonctions ici que dans l'application. Lorsque Xiaomi Gamepad et Drone sont connectés, appuyez sur le bouton Menu (à droite du grand bouton Mi) et maintenez-le enfoncé pour lancer le Drone. Maintenez cette position pendant environ trois secondes et le drone Mitu démarre. Utilisez L2, le bouton arrière de l'épaule gauche, pour modifier la vitesse. Au niveau supérieur, le petit quadrocoptère vole assez vite.

Le contrôle des commandes de la manette fonctionne en douceur, même s'il y a un délai minimal occasionnel en entrée. Ceci est dû à la connexion Bluetooth. De même, la portée est limitée ici, pas plus de 15 mètres. À part cela, le drone vole très, très bien et sera facile à utiliser même par les débutants.

Pour pouvoir piloter via l'application, vous devez d'abord créezrun compte. Si vous utilisez l'application chinoise, il vous sera demandé d'entrer un numéro de téléphone. Dans le coin supérieur droit de ce champ, vous pouvez passer à la saisie de l'e-mail et créer le compte. Dans l'application anglaise, la configuration s'explique d'elle-même.

Ensuite, comme déjà mentionné, votre smartphone doit trouver le signal WiFi. Si c'est le cas, l'application recherchera et trouvera automatiquement le signal lorsque le drone est mis en marche après le lancement. Le mot de passe par défaut est 123456789 ; saisissez-le une seule fois et vous êtes prêt pour le vol.

Application
 

Avant de commencer, vous pouvez déjà effectuer certains réglages. Les plus importants pour le vol : la vitesse et l'altitude maximale. Le point "Joystick Sensivity" permet d'ajuster la sensibilité du drone aux mouvements des sticks virtuels, ce qui signifie qu'il vole plus vite. Une fois que vous atteignez l'altitude réglée, le drone ne continuera pas à s'élever. Ceci s'applique également au vol avec le contrôleur Bluetooth. Le réglage par défaut est de 5 mètres, mais peut être réglé à 2 mètres ou jusqu'à 25 mètres. Vous pouvez également mettre à jour le logiciel, calibrer le contrôleur et accéder à vos enregistrements. Mais surtout, vous pouvez contrôler le drone. L'entrée via l'écran tactile du téléphone portable demande de l'exercice, si vous êtes habitué à une télécommande ordinaire.

La caméra 

Je suis un peu déçu par la caméra. Les enregistrements sont "ok" si vous les regardez sur votre téléphone portable, même s'il ne s'agit pas d'une caméra Full HD. Sur un écran plus grand, malheureusement, en plus de la basse résolution, des éléments d'image flous sont également perceptibles. En réalité, vous ne regarderez et ne partagerez les vidéos que sur votre téléphone portable, donc je ne suis pas trop critique.

caméra

J'ai d'abord été positivement surpris que le drone a une mémoire d'un total de 4 Go à bord. Cela signifie que les enregistrements sont stockés directement sur le drone et malheureusement pas sous la transmission via WLAN vers le téléphone portable.

Néanmoins, il y a toujours de fortes secousses dans l'enregistrement. C'est particulièrement désagréable parce que les images en mouvement n'ont pas vraiment mauvaise mine. Je dis "on the move", parce que les images fixes sont souvent peu attrayantes et floues, les photos sont simplement des captures d'écran de la vidéo. 

Photo1
La qualité est encore acceptable quand on ne zoome pas ...

Il n'y a pas de stabilisation d'image et bien sûr pas de guimbal. Les vidéos sont alors légèrement secouées. Ceci est particulièrement important lors de mouvements rapides et d'arrêts et accélérations fréquents, avec le drone basculant vers l'avant à chaque fois. Les vidéos sans bouger la caméra ne sont possibles que lors de vols très lents dans des conditions calmes.

photo2

Et un dernier mot sur le vent : plus vous volez haut, plus il est fort. Je voulais faire un travelling calme avec le drone à une hauteur de 25 mètres, ce qui a échoué parce qu'il s'est fait malmené par le vent à cette hauteur. Oui, il reste en position et ne s'écrase pas non plus, mais les enregistrements ne sont que des mouvements en dents de scie. 

Infrarouge 

Avec un deuxième drone il est possible de passer en mode combat. Ici, deux drones peuvent se battre par infrarouge et essayer d'abattre son enemmi. L'application sur le smartphone sert d'interface. Nous l'avions testé sur un autre drone, le Cheerson CX-60, dans le passé. Comme nous n'avons actuellement qu'un seul drone Mitu, nous n'avons pas encore pu l'essayer ici. Mais si Xiaomi réussit une bonne mise en œuvre, on peut certainement faire une partie.

infrarouge

Conclusion 

J'ai beaucoup apprécié le drone sur de nombreux aspects, malheureusement il donne aussi manque aussi des points à des endroits importants. La finition est excellente et les caractéristiques de vol sont inégalées pour 60€. La durée de vol de près de 10 minutes est supérieure à la moyenne, bien qu'elle ne soit pas sensationnelle. Malheureusement, tous les smartphones ne peuvent pas contrôler le drone pour le moment. J'espère sincèrement que Xiaomi soumettra une mise à jour d'ici là.

L'appareil photo.... eh bien, les vidéos ont l'air décent. En réalité, vous ne regarderez les vidéos que sur votre téléphone portable. Les détails ne sont pas visibles sur un téléviseur de 60 pouces et je déconseille de regarder les vidéos sur ce dernier. Les photos sont d'une qualité déplaisante à mes yeux et peuvent être utilisées tout au plus si vous n'avez pas d'autre appareil photo à portée de main ou si vous voulez prendre une photo souvenir en vacances d'un point de vue spécial.

 Si vous avez les bons accessoires tels qu'un smartphone et une télécommande, et que vous êtes à la recherche d'un très bon mini drone pour vos déplacements, avec lequel vous pouvez aussi filmer, il n'y a rien de mieux pour 60€.

Cet article vous a plu ? N'hésitez pas à vous abonner à notre page Facebook et ne manquez plus aucune de nos publications ;)

>> Voir le gadget 

« Article précédent Prochain Article »