26/10/2018

En tant que fabricant, Meizu ne se présente plus comme un novice, même s'il ne peut pas être comparé à Xiaomi du point de vue de l'entreprise. Le Meizu 15 nous a récemment convaincus avec son format 16:9 classique et son matériel de qualité. Les successeurs, le Meizu 16 et le Meizu 16 Plus, peuvent-ils reprendre le flambeau auprès des initiés ?

Smartphone Meizu 16

Smartphone Meizu 16 

Meizu 16 (6/64 Go)

Disponible chez Banggood à 439,87€ 

Meizu 16 (6/128 Go)

Disponible chez Banggood à 501,46€

Meizu 16 (8/128 Go)

chez LightintheBox à 428,05€ (code-promo : MZ16TH  | Global Version)

Meizu 16 Plus (8/128 Go)

chez Banggood à 580,64€

Fiche technique 

Modèle : Meizu 16 Plus

Écran : AMOLED de 6,5 pouces avec 2160 × 1080p

Processeur : Qualcomm Snapdragon 845 Octa Core @ 2,45 GHz & 1,8 GHz

Carte graphique : Adreno 630 @ 710 MHz

RAM : 6 Go

Mémoire interne : 128 Go

Caméra principale : Camérra double avec 12/20 MP, Sony IMX380 & Sony IMX350

Caméra frontale : 20 MP

Batterie : 3.640 mAh, mCharge

Connectivité : Wi-Fi AC, BT 5, GPS/GLONASS/BDS, Dual-SIM, LTE Band 20

Caractéristiques : USB de type C, capteur d'empreinte intégré dans l'écran, Face Unlock

Système d'exploitation : Android 8.1

Dimensions/ Poids : 160,4 x 78,2 x 7,3 mm | 180 g

Design et fabrication

Le nouveau produit phare apparaît avec un format d'image de 18:9, mais sans encoche. Les bords minces de l'écran se trouvent au-dessus et au-dessous de l'écran. En comparaison directe, elles sont arrondies et moins droites que sur le 15, grâce à l'écran qui est désormais équipé d'angles arrondis. En raison des bords fins de l'écran, le smartphone dispose de place pour la caméra avant et l'écouteur, mais pas pour le bouton mBack, connu comme le bouton d'accueil tel sur les iPhones. Le design rond mais très petit n'est plus nécessaire. Cette génération propose une alternative sur l'écran qui fonctionne également comme un bouton mBack. Il n'y a pas de capteur d'empreintes digitales à l'arrière, car les deux smartphones sont équipés d'un capteur d'empreintes digitales sur l'écran, comme nous l'avons connu sur le Xiaomi Mi 8 Explorer Edition.

Design

Le concept de design arrondi vous attend également sur le dos, qui a été conçu dans un blanc céramique. La surface est arrondie vers les quatre bords latéraux, où elle fusionne avec le cadre du boîtier. L'espace entre la coque et le cadre est à peine visible, Meizu a effectué un travail aec une grande précision ici. Pas de logo et autre inscription à l'arrière comme on le connaît souvent des smartphones chinois. Seul le logo ainsi que la double caméra et le flash sont visibles.

coque

Avec des dimensions de 150,5 mm de longueur, 73,2 mm de largeur et 7,3 mm d'épaisseur, le Meizu 16 est un véritable smartphone compact selon les standards actuels. Les petites dimensions et l'excellente qualité de fabrication font du smartphone que j'ai entre les mains mon préféré en matière de toucher. Il est sensiblement plus grand que son prédécesseur, mais aussi légèrement plus petit qu'un Xiaomi Mi Mix 2S déjà très compact.

Le bouton mBack placé sur l'écran est la propre interprétation de Meizu d'un bouton d'accueil. Bien que l'utilisation ne soit pas entièrement intuitive, elle fonctionne à merveille après une très courte période de familiarisation. Un clic sur le bouton numérique correspond à une fonction de retour, ce qui vous permet de passer à l'élément de menu ou à l'écran affiché précédemment. Un balayage à gauche ou à droite permet d'accéder à l'application, qui se trouve dans le gestionnaire de tâches à gauche ou à droite de l'application actuellement ouverte. Le Gestionnaire des tâches s'ouvre grâce à un balayage vers le haut à partir du coin inférieur gauche ou droit de l'écran.

Touche mBack
Le trait visible sur la photo c'est la touche mBack permettant la navigation sous Flyme. 

Par contre, le bouton Home n'est pas du tout intuitif. L'écran est donc sensible à la pression sur cette zone de l'écran, comparable au Force Touch d'Apple. Une fois que vous l'avez intériorisé, il fonctionne très bien et de manière fiable. Si vous n'arrivez pas à vous y habituer, vous pouvez soit utiliser les balayages dans les paramètres, soit les trois touches de navigation classiques d'Android.

Écran 

À propos de l'écran : les deux versions reposent sur un écran AMOLED, comme c'était déjà le cas dans la génération précédente. Le Meizu 16 est la petite version avec un écran de 6 pouces, le Meizu 16 Plus est plus grand. Il est équipé d'un écran de 6,5 pouces. Cependant, les deux fonctionnent avec une résolution de 2160 x 1080 pixels, ce qui donne au Meizu 16 la densité de pixels la plus élevée due à l'affichage plus petit. Les 403 ppi qui en résultent sont maintenant une valeur standard chez les flagships.

écran

L'écran du Meizu 16 fournit un bon travail dans l'ensemble, mais la luminosité n'est pas sa plus grande force. Le panneau AMOLED est plus lumineux que la moyenne, mais à mes yeux, il ne peut pas tout à fait suivre la qualité d'un Mi 8. La luminosité maximale ne semble pas l'être et la stabilité de l'angle de vue laisse à désirer par endroits. Par contre, j'ai beaucoup apprécié les couleurs et la netteté est très prononcée.

mode on
En mode on.

La caractéristique qui nous a agréablement surpris  est le capteur d'empreinte intégré dans l'écran. Le smartphone appartient ainsi au groupe d'élus qui en disposent. Et d'après mon expérience, le Meizu 16 fait à peine mieux que Xiaomi avec son Mi 8 Explorer Edition. La rapidité est pratiquement la même et le taux de succès, dans mon cas, atteint presque toujours 100% et me semble donc le meilleur. 

capteur d'empreinte
Le capteur d'empriente est intégré dans l'écran.

Il y a toujours la possibilité de devérouiller son portable avec Face Unlock si le capteur d'empreintes ne vous intéresse pas. Son fonctionnement est également très satisfaisant. Bien sûr, il n'y a pas de "vrai" capteur d'empreintes digitales, sinon le déverrouillage se fait uniquement par motif ou PIN.

Hardware

Le Meizu 16 et le Meizu 16 Plus sont équipés du processeur Snapdragon 845, actuellement le CPU le plus puissant de Qualcomm. Nous le savons déjà avec sa performance chez le Xiaomi Mi Mix 2S ou OnePlus 6. Et comme prévu, nous n'avons pas eu de soucis avec les performances, tout est en ordre. Associé à 6 Go de RAM et 128 Go de mémoire interne, c'est un véritable flagship.

PUBG

Meizu a bien adapté le système d'exploitation Flyme au matériel et ainsi toute la puissance du Snapdragon 845 prend tout son sens. L'ouverture et la fermeture des applications se déroulent en douceur, le multitâche ne fait pas transpirer les 6 Go de RAM et le jeu fonctionne aussi très bien. Nous avons pu jouer PUBG sur des décors très graphiques, avec tout de même une montée de chaleur à l'arrière.

Caméra

Déjà l'appareil photo du Meizu 15 nous a convaincu dans l'ensemble lors du test. Bien entendu, le Meizu 16 possède également une caméra double, le capteur primaire offrant une résolution de 12 mégapixels et étant équipé d'une ouverture ƒ/1.8. En fait, non seulement les Meizu 16 et 16 Plus ont les mêmes caractéristiques ici, non, ils disposent aussi des mêmes que leur prédécesseur. La nouvelle génération s'appuie sur des anciens logiciels, avec à la fois la combinaison de 12 et 20 MP, mettant à l'oeuvre un capteur Sony IMX380 & Sony IMX350.

caméra

En conséquence, nous sommes très satisfaits de la qualité des résultats finaux. L'application de l'appareil photo elle-même offre certaines fonctions, dont le mode photo et portrait normal sont probablement les plus intéressants. J'aime bien les photos en termes d'intensité des couleurs, bien qu'elles ne soient pas aussi saturées que celles des smartphones Xiaomi. Le focus est très rapide comme l'éclair, mais le temps de déclenchement est parfois un peu trop long. C'est particulièrement ennuyeux ici et là quand on veut prendre un instantané. Mais les images marquent avec une bonne netteté et la résolution de 12 mégapixels est plus que suffisante.

photo
image

J'aime aussi beaucoup le mode portrait de la caméra principale. Ici le bokeh est tout à fait naturel, le recadrage de l'objet focalisé réussit bien. Mais là aussi, il faut compter avec un long temps de relâchement de 1 à 2 secondes. À mon avis, cela aurait pu être évité. Lorsqu'Il s'agit des personnes, ce mode est brillant, la détection des contours est très forte et le bokeh est très doux et naturel.

portrait personne
portrait objet

À propos de la caméra frontale : la caméra à selfie marque des points avec sa netteté. Les couleurs sont un peu neutres et pas renversantes. Néanmoins, l'appareil remplit pleinement son rôle et quiconque le souhaite peut faire apparaître des filtres directement intégrés sur le visage. On ne se rapproche pas de la qualité d'un Xiaomi Mi 8. Le mode portrait de la caméra frontale est trop agressif pour moi, on ne peut plus obtenir d'informations de l'arrière-plan, ce qui veut dire que le  bokeh est très artificiel - tant pis !

selfie

Nous avions besoin d'une mise à jour du logiciel pour améliorer l'aspect des enregistrements vidéo du Meizu 16. Les images en 1080p sont maintenant mieux stabilisées de toute façon, mais à mon avis, on peut encore faire mieux. Avant, les plans étaient beaucoup plus flous.

Dans l'ensemble, je qualifierais l'appareil photo du Meizu 16 de bon, mais pas très bon. Il est probablement plus comparable à un Xiaomi Mi A2, qui pour moitié prix, offre aussi une qualité similaire.

Système d'exploitation

Sur la mémoire interne, Meizu a préinstallé le système d'exploitation Flyme, qui est très loin du pur Android. Iil s'est tellement modifié qu'on ne peut presque plus voir le noyau Android. Avec sa structure de menu et sans App-Drawer, il rappelle plus iOS qu'Android. Néanmoins, il est également possible d'installer le Widget ici. Positif à souligner sont en tout cas les possibilités d'ajustement qu'un Flyme offre. En particulier pour les aspects et l'affichage, vous avez relativement beaucoup d'options et vous pouvez personnaliser le système en fonction de vos idées.

Même si j'aime bien Flyme en soi, la version chinoise que nous testons apporte beaucoup de bloatware à bord. Beaucoup d'applications pré-installées que vous ne pouvez pas utiliser et que vous ne comprenez pas, et seule la langue anglaise ou chinoise et les services Google manquants sont des points critiques. Même si vous pouvez au moins installer avec facilité les services Google grâce au Google Installer de l'App Store Meizu, nous vous recommandons clairement la version globale de l'appareil !

Batterie

Une autre différence entre la version normale : la batterie. Le Meizu 16 est livré avec une batterie 3.010 mAh assez petite, la version plus grande utilise une batterie 3.640 mAh. Et comme il devait y avoir un point faible dans le matériel, lors du test d'évaluation de la batterie, le temps d'affichage d'environ 7 heures du smartphone en écran allumé est bien sûr très faible et malheureusement seulement suffisant pour une journée d'utilisation effective.

Mais la technologie mCharge ramène votre smartphone à 100% en 90 minutes. Si vous avez besoin d'une plus grande autonomie de batterie pour les mêmes performances, jetez un coup d'œil au Pocophone F1, qui est plus doté d'une capacité de batterie de 1.000 mAh.

Connectivité

Le Meizu 16 ne fait pratiquement aucun compromis en matière de connectivité. Il est donc livré avec un port USB de type C sur la face inférieure, qui se trouve juste à côté du connecteur jack 3,5 mm. Ce qui n'est plus une évidence de nos jours. De plus, il y a un double emplacement SIM, qui n'offre malheureusement pas de place pour une carte mémoire microSD. Une extension de mémoire n'est donc pas possible.

prise jack

Meizu utilise des haut-parleurs stéréo performants. Positionné en dessous, il ajoute de la profondeur au spectre sonore, tandis que le haut-parleur de l'oreillette est limité aux hautes fréquences. En symbiose, il en résulte un son vraiment fort, riche et clair, ce que nous n'avons jamaiseu avec un smartphone chinois auparavant. Ici, Xiaomi peut vraimentaller faire un tour.

Le fabricant n'a pas été chiche en matière de connectivité sans fil. Pour l'internet local, il y a le Dual Band AC-WLAN, pour l'internet mobile, la version chinoise dispose de la LTE Band 1/3/7/8, la LTE Band 20 n'est disponible que dans la version globale ; une autre raison pour laquelle nous la recommandons définitivement ! En outre, il y a aussi la norme Bluetooth 5.0 actuelle, ainsi que le GPS, le GLONASS et l'A-GPS.

Heureusement, Meizu pense aussi à ses fans européens. Le nouveau flagship du fabricant est également disponible en version mondiale, y compris le LTE Band 20, en langue francaise et le chargeur EU. Bien que l'on ait tendance à devoir dépenser un peu plus pour cela, elle présente également les avantages mentionnés ci-dessus et ne pose pas de problème avec les importations causés le plus souvent à cause de l'absence du marquage CE.

Conclusion

Après le rapport d'essai, c'est clair : j'ai beaucoup apprécié le Meizu 16 ! Et cela pour plusieurs raisons. D'une part, il y a le design du smartphone, qui n'est pas seulement de très haute qualité, mais aussi classique et compact. J'aime aussi l'affichage AMOLED dans son ensemble, même si ce n'est pas le meilleur que nous ayons testé jusqu'ici. Les performances sont de haut niveau, les possibilités de connexion sont très satisfaisantes et le système d'exploitation Flyme me plaît tout à fait.

Bien que la caméra ne puisse pas suivre le flagship de Xiaomi, elle est très solide dans l'ensemble. La seule chose négative que je tiens à souligner est la batterie, qui malheureusement ne dure qu'une journée avec une autonomie d'environ 7 à 8 heures. Aussi le prix est malheureusement un peu élevé par rapport à Xiaomi.

Tout bien considéré, le Meizu 16 est un excellent smartphone. Le plus gros problème, c'est qu'avec le Pocophone F1 de Xiaomi, vous payez nettement moins cher pour des performances similaires. Le supplément par rapport au Pocophone, qui est la référence en termes de rapport qualité-prix, pour moi n'est que pour le design et le capteur d'empreintes digitales sur l'écran.

Cet article vous a plu ? N'hésitez pas à vous abonner à notre page Facebook et ne manquez plus aucune de nos publications ;)

>> Voir le gadget 

« Article précédent Prochain Article »