Notice! Do you want to check out our English website?
07/11/2019

Il faut bien l'avouer, nous avons énormément délaissé le fabricant de smartphones Oukitel ces dernières années. Après le traumtisme que nous avons subis avec le OUKITEL K10000, nous n'avions plus touché à un appareil de la marque. C'est la raison pour laquelle nous avons été surpris après la lecture de la fiche technique du Oukitel Y4800. S'agit-il là d'un retour ?

Oukitel Y4800

Smartphone Oukitel Y4800

Disponible chez GearBest à 172,14€ | Banggood à 229,55€

Fiche technique 

Modèle : Oukitel Y4800

Écran : LC de 6,3 pouces avec Full HD et un format de 19,5:9 (2340 x 1080 Pixel et 409 PPI)

Processeur : MediaTek Helio P70 @2,1 GHz

Carte graphique : ARM Mali G72

RAM : 6 Go

Mémoire interne : 128 Go

Caméra principale : capteur de 48 mégapixels avec ouverture ƒ/1.8 Blende  + 5 mégapixels

Caméra frontale : 16 mégapixels

Batterie : 4.000 mAh

Connectabilité : Bluetooth, Micro-USB, GPS, prise jack 3,5 mm, LTE Band 20

Caractéristiques : Face Unlock, lecteur d'empreintes digitales Fingerabdrucksensor

Systèmem d'exploitation : Android 9, interface AI UI 1.0 

Dimensions | Poids : 157 x 74,8 x 8,25 mm | 170 g

Design et fabrication 

S'agit-il d'un Redmi ? D'un Lenovo ou alors d'un Realme ? A première vue, il est difficile de répondre à cette question vu que l'Oukitel Y4800 ressemble à presque tous les smartphones de cette gamme de prix en ce moment. L'écran 6.3″ occupe la majeure partie de l'avant, l'écran LCD IPS offre une résolution Full HD+ de 2340 x 1080 pixels. La densité de pixels résultante de 409 ppi, c'est-à-dire le nombre de pixels par pouce, atteste de la netteté moyenne de l'écran tactile. En fait, les polices et les icônes sont affichées de manière très nette, mais la luminosité maximale du panneau est visiblement inférieure à celle du Realme 3 Pro d'Oppo. Cela ne change pas non plus si vous réduisez la luminosité. Mais je n'ai eu aucun problème au quotidien, parce que le contraste et les couleurs correspondent à mon goût.

Comparaison
Oukitel ou Realme ? Les téléphones portables sont très similaires.

Ce qui est quelque peu regrettable, c'est que les paramètres d'affichage du système d'exploitation sont rudimentaires. En plus de la luminosité automatique, il n'e reste presque qu'une veilleuse qui protège les yeux. Après tout, la température de couleur peut toujours être facilement ajustée à l'aide du curseur. La touche pour le "rétroéclairage économique" ne change pas grand-chose. On n'a pas détecter des retards pendant la saisie sur l'écran, sinon ils ne se produisent qu'en raison du système d'exploitation.

Au-dessus de l'écran, il y a aussi une encoche Waterdrop, comme c'est aussi le cas chez les smartphones des concurrents, mais un peu plus douce que, par exemple, celle du Redmi Note 7. On note aussi que le bord inférieur de l'écran est plus épais, si bien que la face frontale du smartphone pourrait correspondre avec exactitude à celle du Realme 3 Pro.

Notch

Les difficultés à distinguer l'Oukitel Y4800 des autres smartphones sont également perceptibles au verso. La caméra avec double capteur se trouve dans le coin supérieur gauche et comprend le flash LED. En-dessous se trouve l'inscription verticale : "Appareil photo AI 48 MP". Le lecteur d'empreintes digitales se trouve également à la même hauteur sur la coque arrière. La coque noire n'est marquée visuellement que par le logo d'Oukitel, y compris le site Web, sur la partie inférieure.

Logo
C'est un peu laid, n'est-ce pas ?

Contrairement à la concurrence, le Y4800 avec un poids total de 170 g est relativement léger, mais ses dimensions sont de 157 x 74,8 x 8,25 mm. Malheureusement, l'Oukitel Y4800 est "uniquement" disponible en noir. On ne trouve rien à redire sur la fabrication de l'Oukitel Y4800. Les zones de jointure sur la face inférieure sont fraisées soigneusement, la fente SIM fonctionne sans problème et les points de pression des touches sont bons. Seule la bosse ,due à l'appareil photo à l'arrière, est si saillante que le téléphone vascille à plat sur la table. 

Touches
La finition de l'Oukitel est supérieure à la moyenne.

La maniabilité et l'ergonomie sont donc identiques à celles de modèles comparables. Le fabricant utilise un dos arrondi en plastique, qui procure une sensation agréable à la main.

Performance 

La performance d'un smartphone peut souvent être évaluée en un coup d'œil sur la fiche technique. Le fait que l'Oukitel Y4800 ait attiré notre attention est dû en grande partie au processeur MediaTek Helio P70, qui fonctionne sur le circuit imprimé. L'horloge CPU Octa-Core jusqu'à 2,1 GHz est également utilisée dans l'UMIDIGI S3 Pro et est le deuxième processeur le plus puissant de la série P de MediaTek. L'Oukitel dispose également de 6 Go de RAM et de 128 Go de mémoire interne, qui peuvent même être agrandis. Le GPU ARM Mali G72 est utilisé pour les applications graphiques.

processeur

La performance est également tout à fait juste par rapport au prix. Je n'avais même pas le sentiment qu'une application ait mis trop de temps pour charger ou que le multitâche provoque des retards. Néanmoins, vous pouvez voir que le plein potentiel du CPU n'est pas exploité. Si vous effectuez un test de vitesse en comparaison directe avec l'Oppo Realme 3 Pro, vous pouvez voir des temps de chargement "plus longs", surtout à l'ouverture des applications. Cependant, elles sont de l'ordre de la milliseconde, de sorte qu'elles n'attirent l'attention négative que par le biais de la comparaison. Même le jeu un peu plus exigeant comme Trial Extreme se passe bien. Les vrais joueurs préféreraient probablement prendre un flagship.

Caméra 

La caméra à l'arrière offre la résolution de 48 mégapixels qui est presque devenue la norme à l'heure actuelle. Que ce soit le Sony IMX586 ou le Samsung GM-1, le fabricant ne veut pas donner d'indication, mais nous nous attendons au capteur Samsung moins cher. Il offre une ouverture de ƒ/1.8 et obtient un capteur secondaire avec une résolution de 5 mégapixels. Chez la plupart des smartphones des petits fabricants chinois, l'appareil photo n'est qu'un point faible, comme c'est aussi le cas ici. Heureusement, c'est quand même beaucoup mieux que la "Triple-Cam" du Cubot X20 Pro.

caméra

Dans de bonnes conditions d'éclairage, les photos sont même assez nettes. Elles sont également assez nettes dans l'obscurité et l'objectif n'est pas très lumineux. L'exposition est également correcte, la balance des blancs s'ajuste, seul l'autofocus doit parfois être réajusté. Le profil de couleur est plus chaud que froid, les tons de peau sont également fins.

manette
 
macro
netteté
photo

Malheureusement, les photos s'estompent assez rapidement et surtout avec des mouvements ou des mauvaises conditions d'éclairage, il devient difficile de prendre une photo nette. Oukitel se passe d'un mode ultra grand angle ou télé.

selfie

Sur la face frontale se trouve un appareil photo de 16 mégapixels dans l'encoche Waterdrop. Elle supporte bien le mode portrait, qui malheureusement ne fonctionne pas aussi bien que celui de Xiaomi ou Realme. Les selfies n'ont pas de profondeur d'image réelle, mais à première vue, les photos sont au moins quelque peu nettes. La couleur est également correcte et suffisante pour quelques photos sur whatsApp.

Batterie et connectivité

L'alimentation électrique est assurée par une batterie 4.000 mAh, qui ne peut malheureusement être chargée qu'avec Micro-USB, mais rapidement avec jusqu'à 18W. On peut et doit critiquer, mais cela ne change pas trop dans la façon dont cela fonctionne. On remarque qu'Oukitel n'a pas investi beaucoup de temps et d'efforts dans le domaine de l'optimisation de la batterie. Même si la consommation en veille est très petite, il est complètement différent lors utilisation. Il tient assez facilement la journée même comme il n'atteint qu'un score de 8h30 lors du test benchmark.

Batterie
 

En plus du port Micro-USB, l'Oukitel dispose d'un connecteur jack 3,5 mm, d'une fonction OTG et d'un véritable double emplacement SIM avec extension mémoire supplémentaire. Vous pouvez donc utiliser deux cartes Nano-SIM et une carte microSD en même temps. C'est probablement l'un des points forts le plus important du Y4800.

prise jack

Nous devons nous passer du NFC, mais il est équipé de la bande LTE 20, du WiFi ac, de Bluetooth 4.2, du GPS et de la radio FM. Le Y4800 a directement détecté la carte SIM, aucun changement d'APN n'était nécessaire et la réception LTE était toujours satisfaisante, tout comme la qualité de la voix.

lecteur d'empreintes digitales
Le lecteur d'empreintes digitales se trouve à l'arrière.

Sytème d'exploitation 

Sur la mémoire interne, Oukitel dispose d'un système d'exploitation multilingue (y compris le français). L'AI UI 1.0 est basée sur Android 9 et est une interface légèrement personnalisée, qui se distingue principalement par un look rafraîchi et ses propres applications. Tous les services Google sont préinstallés. Heureusement, le Google Play Store est aussi officiellement certifié. Le système d'exploitation fonctionne couramment jusqu'à présent, offre également certaines fonctions, mais n'est par exemple pas parfaitement traduit en français, de temps en temps, vous êtes confrontés à la langue anglaise. De plus, on a l'impression que l'OS ralentit un peu les performances du processeur Helio P70. Surtout les propres mapps du système démarrent relativement lentement, les applications tierces s'ouvrent relativement vite.

OS
L'Oukitel est équipé d'Android 9, mais sans App-Drawer.

Mais il faut critiquer le patch de sécurité obsolète, qui date encore de juin 2019. C'est encore un peu d'actualité, mais Xiaomi et Realme mettent à jour leurs appareils sur une base de deux à quatre semaines. C'est pourquoi nous sommes un peu pessimistes à ce niveau. Il y a quelques petits bugs qui doivent être corrigés. En plus du français en partie inexistant, il y a des problèmes, en particulier lors de la lecture de vidéos YouTube. Si une publicité y est diffusée, la vidéo défilera automatiquement pendant la durée de la publicité et la vidéo publicitaire ne s'affichera qu'à moitié.

Conclusion 

Permettez-moi d'essayer de le dire ainsi : l'Oukitel Y4800 est l'un des meilleurs smartphones chinois de la deuxième catégorie. Il n'a aucune chance contre les meilleurs Redmi Note 7 et Realme 3 Pro. Mais c'est bien mieux que le Cubot X20 Pro, par exemple. Je le verrais sur un pied d'égalité avec l'UMIDIGI F1. Après tout, le Y4800 serait encore passé il y a un an, grâce à la caméra, le bon processeur et le système d'exploitation acceptable. Mais pourquoi se contenter de bogues logiciels, d'une politique de mise à jour manquante, de l'application caméra amusante et d'une autonomie de batterie inférieure à la moyenne ?

Néanmoins, l'Oukitel Y4800 m'a surpris et le constructeur semble aller dans la bonne direction. Mais pour le moment, je préférerais les fabricants établis. Comme le dit à juste titre certains de nos lecteurs : il faudrait que ce soit moins cher pour être intéressant. Ça ne marchera pas pour ce prix.

Cet article vous  a plu ? N'hésitez pas à vous abonner à notre page Facebook et ne manquez plus aucune de vos publications ;)

>> Voir le gadget 

« Article précédent Prochain Article »